Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 14:55
A la sortie de cette periode de fete,nous avons pour la plupart tous mangés ces superbes et grosses crevettes ou gambas.
Connaissez-vous l'origine de ces crevettes et les conditions dans lesquelles elles sont élevées,ainsi que les impactes sur l'écologie locale ?

Les élevages de crevettes de tous types, de l'extensif à l'hyper-intensif, peuvent causer de graves problèmes environnementaux où qu'ils soient situés. Pour les fermes extensives, d'immenses surfaces de mangrove ont été défrichées, réduisant ainsi la biodiversité. Dans les années 1980 et 1990, environ 35% des forêts de mangrove ont disparu dans le monde. L'élevage des crevettes en fut la première cause, une étude lui attribue plus d'un tiers de ces destructions, d'autres études évaluent cette responsabilité entre 5 et 10% globalement, avec d'importantes variations régionales. Les autres facteurs de destruction de la mangrove sont la pression démographique, l'exploitation forestière, la pollution provoquée par d'autres activités, ou sa transformation à d'autres usages tels que des marais salants. Les plantes de la mangrove, par l'intermédiaire de leurs racines, contribuent à stabiliser la ligne côtière et à fixer les sédiments ; leur destruction a entraîné une augmentation sensible de l'érosion et un affaiblissement des protections contre les crues. Les estuaires à mangrove sont aussi des écosystèmes particulièrement riches et productifs et procurent des zones de frai à de nombreuses espèces de poissons, y compris des espèces importantes sur le plan commercial. Beaucoup de pays ont protégé leurs mangroves et interdisent la construction de nouvelles fermes d'élevage de crevettes dans les zones d'estran ou de mangrove. L'application des lois est souvent problématique et la transformation des mangroves en fermes aquacoles reste un problème, particulièrement dans les pays les moins développés comme le Bangladesh, le Myanmar ou le Viêt-Nam.

Bien qu'ils diminuent l'impact direct sur la mangrove, les élevages intensifs ont d'autres inconvénients. Leurs effluents riches en éléments nutritifs (les aliments industriels pour crevettes se désintègrent rapidement, seulement 30% sont réellement consommés par les crevettes, le reste est perdu) sont généralement déversés dans l'environnement, déséquilibrant gravement l'équilibre écologique. Ces eaux usées contiennent des taux significatifs d'engrais chimiques, de pesticides (utilisés pour désinfecter les étangs entre deux usages) et d'antibiotiques qui provoquent une pollution grave de l'environnement. En outre, ce rejet d'antibiotiques les introduit dans la chaîne alimentaire et augmente le risque de voir des organismes devenir antibiorésistants.

L'utilisation prolongée d'un étang entraîne la formation progressive d'une boue toxique dans le fond du bassin à partir des excréments et des produits perdus. La vidange d'un étang ne chasse jamais complètement cette boue, et l'étang finit par être abandonné, laissant une zone inculte dont le sol est rendu inutilisable à toute autre fin à cause de la teneur élevée en sel, en acidité et en produits chimiques toxiques. Un étang en élevage extensif ne peut servir que quelques années. Une étude indienne évalue à 30 ans environ le temps de restitution de tels terrains. La Thaïlande a interdit depuis 1999 les élevages de crevettes à l'intérieur des terres car ils provoquent trop de destruction de terres agricoles par salinisation des sols. Une étude thaïe estime que 60% des surfaces d'élevage aquacole de crevettes en Thaïlande ont été abandonnées dans la période 1989 - 1996.

Le caractère mondialisé du secteur de l'élevage aquacole des crevettes et en particulier l'expédition de géniteurs et de produits d'alevinage dans le monde entier a non seulement introduit diverses espèces de crevettes comme espèces exotiques, mais aussi diffusé les maladies que les crevettes peuvent véhiculer partout dans le monde. De nombreuses organisations s'emploient à dissuader les consommateurs d'acheter des crevettes d'élevage. Certaines cherchent à promouvoir la mise au point de méthodes d'élevage plus durables. Un programme conjoint de la Banque mondiale, du Network of Aquaculture Centres in Asia-Pacific (NACA), du WWF et de la FAO a été lancé en août 1999 pour étudier et proposer des procédés améliorés pour l'élevage des crevettes. Certaines tentatives d'élevages « durables », tournés vers l'exportation, commercialisant les crevettes comme « produites écologiquement » sont critiquées par les ONG qui les considèrent comme un habillage peu sérieux et malhonnête.



Sans compter, les antibiotiques que nous ingérons sans le savoir via ces crevettes!!!


Autant de raison pour arréter d'importer et de consommer ces petites betes.

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno - dans polluants
commenter cet article

commentaires

Follow Decodurable on Twitter