Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 20:40

Les déodorants, aujourd'hui, sont énormément utilisés et prennent une place considérable sur le marché. Toute femme (ou presque) en utilise... Mais à quel prix ?

Comme j'ai déjà pu l'écrire les POH (parabens) ainsi que le chlorhydrate d'aluminium, tous deux ingrédients de très nombreux déodorants, sont une des origines du cancer du sein.
Un scoop pour beaucoup,puisque rien ne filtre sur le sujet !!

Pourquoi personne n'est-il au courant ? Tout simplement parce que ces informations n'ont pas "le droit" de devenir officielles, cela risquant de faire couler un bon nombre d'entreprises.
Nous vivons dans un monde ou seul l'argent compte, il vaut mieux laisser les gens dans l'ignorance, quitte à ce que des personnes innocentes meurent, et cela simplement afin de pouvoir récolter un peu plus d'argent ...
De plus, il coûterait à ces mêmes entreprises de faire des recherches sur ces ingrédients, et perdre un peu d'argent au profit de la santé des autres, il n'en est pas question ! De plus la legislation ne va pas dans ce sens,preuve tout dernièrement avec le lancement de Red Bull et de la Taurine.


Pour en revenir aux déodorants, presque tous sont maintenant "anti-transpirants" ce qui est très mauvais car :
-L'aluminium EST l'agent bloquant permettant aux pores de se refermer et d'éviter de transpirer
-Eliminer les toxines est très important, et la transpiration contribue en grande partie à cette élimination.

L'aisselle est la place la plus commune pour développer le cancer du sein, la raison est simple :

Le corps humain a seulement quelques zones susceptibles d'éliminer des toxines : derrière les genoux, derrière les oreilles, l'entrejambe et les aisselles.
Les toxines sont surtout éliminées sous forme de transpiration.
Les anti-transpirants empêchent cette transpiration, donc, évitent la mission corporelle d'élimination des toxines à travers les aisselles.
Or, ces toxines ne disparaissent pas.
Elles sont stockées dans les glandes lymphatiques, se trouvant en dessous des bras.
La plupart des cancers du sein sont originés dans cette région supérieure du sein.

Les hommes, eux, sont moins touchés, puisque les anti-transpirants restent sur les poils des aisselles et ne s'appliquent donc pas directement sur la peau.
Les femmes qui utilisent ce produit juste après rasages sont en train d'accroître le risque car les petites blessures originées par le rasage permettent une plus facile pénétration de ces produits chimiques dans le corps.


La vraie pierre d'alun,mais j'insiste sur la vraie est l'anti-transpirant à utiliser

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno - dans produits
commenter cet article

commentaires

Follow Decodurable on Twitter