Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 08:35

Une nouvelle législation européenne sur les pesticides...

Après presque 3 années de débats et de discussions animées, les eurodéputés ont adopté un texte visant à l'interdiction dans l'Union européenne d'une vingtaine de pesticides parmi les plus dangereux utilisés dans les herbicides, fongicides et insecticides.



Pesticides


Les autorisations de quelque 22 substances cancérigènes, toxiques pour la reproduction ou avec des effets perturbateurs sur le système endocrinien ne seront pas renouvelées, sauf exemptions au cas par cas, notamment lorsqu'aucune alternative n'est possible, en cas de menace sérieuse à la santé des plantes.

Beaucoup de ces substances sont produites par les géants de l'industrie chimique allemande Bayer et BASF, comme l'Amitrole, l'Ioxynil, le Tepraloxydim, l'Epoxiconazole, l'Iprodion, le Metconazole, le Tebuconazole et le Thiacloprid. Deux fongicides --le Carbendazim et le Dinocap-- seront interdits dès 2009, mais les dernières autorisations pour certains produits aux effets perturbateurs sur le système endocrinien n'expireront pas avant 2018. (Question : Le conseil européen n'a-t-il donc pas le pouvoir de suspendre ces autorisations?).

Le vote des eurodéputés facilite aussi les procédures d'autorisations des produits phytosanitaires dans l'UE en posant le principe de la reconnaissance mutuelle des produits autorisés au sein de trois zones de l'UE (nord, sud et centre).

« Malgré les pressions et les allégations ridicules de l’agro-industrie qui évoquait des risques de famine si ce compromis était adopté en l’état et l’ultime effort fait par certains élus conservateurs et pro-industrie visant à faire capoter la nouvelle législation pesticides, le Parlement européen a su adopter des textes qui contiennent des avancées notables. Ce texte constitue une première notamment en instaurant des critères visant à exclure les pesticides les plus dangereux. Cependant, il faudra encore batailler ferme pour que la définition des perturbateurs endocriniens soit prise rapidement et de manière la plus stricte possible. Nous regrettons aussi que l’UE soit désormais divisée en trois zones, ce qui permettra la mise sur le marché de plus de produits et de matières active dans certains pays de l’UE qui avaient choisi d’exclure certains pesticides pour des raisons sanitaires et environnementales. »  a déclaré ce matin  François Veillerette, Président du MDRGF et administrateur du réseau PAN-Europe

Cette avancée espérons le permettra de trancher rapidement sur des cas comme le Roundup déjà développé dans un de mes précédent article.

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno - dans news
commenter cet article

commentaires

Follow Decodurable on Twitter