Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 21:01
Tiré du Figaro:

«Solarimpulse», le prototype imaginé par Bertrand Piccard, volera à 70 km/h, à 8 500 mètres d'altitude.
«Solarimpulse», le prototype imaginé par Bertrand Piccard, volera à 70 km/h, à 8 500 mètres d'altitude. Crédits photo : AFP

L'ingénieur a dévoilé dimanche l'engin qui effectuera son premier vol dans les prochains mois grâce à l'énergie produite par des cellules photoélectriques.

L'envergure d'un Airbus A 380, le poids d'une voiture et la puissance d'un scooter… Cet avion «zéro pollution» équipé de 11 628 capteurs solaires, imaginé par Bertrand Piccard, initiateur de ce projet Solar Impulse, a été dévoilé dimanche, en Suisse. Ce prototype, officiellement dénommé «HB-SIA», est équipé de quatre moteurs électriques de 10 chevaux et sera capable, c'est une prouesse technique pour un avion solaire, de voler de nuit.

En 2012, la prochaine version pourra effectuer un incroyable tour du monde en cinq étapes. «Hier, c'était un rêve, aujourd'hui c'est un avion, demain ce sera un ambassadeur des énergies renouvelables.»

Les prochaines semaines seront mises à profit pour effectuer les ultimes réglages sur cet avion qui volera à 70 km/h à 8 500 mètres d'altitude grâce aux cellules fixées sur les ailes en matériau composite ultraléger. «Nous effectuons les tests liés aux questions d'aéro-élasticité, explique un porte-parole, il s'agit d'étudier les phénomènes de torsion comme ceux que peuvent connaître les ponts dans certaines conditions extrêmes.»

 

Vol de nuit à l'énergie solaire

 

Grand communicant, Bertrand Piccard, dont le grand-père a inspiré à Hergé son professeur Tournesol, réalisera au plus tard cet hiver son incroyable rêve : faire voler un avion avec la seule puissance de l'énergie solaire. Au printemps prochain, il effectuera ses vols en altitude avant de tenter les premiers vols de nuit.

La deuxième version, baptisée «HB-SIB» réalisera le tour du monde sans carburant.

La réalisation de ce projet emploie une équipe de 50 personnes. Ce défi dans son ensemble absorbera un budget d'environ 70 millions d'euros. «Jusqu'ici, 46 millions ont été budgétés lors de la première phase», explique Bertrand Piccard qui attire les commanditaires en profitant ainsi de la notoriété mondiale acquise à l'issue de son tour du monde en ballon sans escale réussi en 1999.

Pour boucler financièrement l'opération, Bertrand Piccard a aussi décidé de faire parrainer un à un les capteurs solaires, moyennant 135 euros. Et pour 6 650 euros apposer son nom sur le fuselage de cet avion capable de voler sans cesse.

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno - dans solaire
commenter cet article

commentaires

Follow Decodurable on Twitter