Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 08:32
On en parle le peu,mais la disparition des abeilles est un phénoméne mondial,tous les pays sont touchés!
Ainsi on observe,aux Etats-Unis des pertes de l'ordre de 30 % à la sortie de l'hiver dernier. Le  chiffre est identique au Canada et enn Europe, les chiffres varient entre - 10 % et - 30 %.Au Moyen-Orient, les mortalités atteignaient, en 2008, environ 20 % du cheptel en Jordanie et au Liban, et allaient de 22 % à 80 % selon les régions étudiées en Syrie et en Irak. Des surmortalités ont également eu lieu au Japon, en Argentine et au Brésil, mais elles n'ont pas été quantifiées

Ces mortalités sont desastreuses,puisque des régions comme la Californie souffrent de manque d'abeilles pour polleniser les plantations d'agrumes !!

Un concensus se dégage peu à peu sur les causes de ces mortalités,et des pistes sérieuses voient le jour au congrés Apimondia de Montpellier.

Les scientifiques parlent d'un phénomène "multifactoriel". Les divers suspects seraient tour à tour responsables des mortalités - qui n'ont pas forcément les mêmes causes dans tous les pays. Mais surtout, la piste d'interactions entre eux est prise très au sérieux.
 Selon cette théorie, l'abeille serait affectée par une série de stress "primaires". Les virus et champignons seraient des agents "secondaires", qui profiteraient de la faiblesse des abeilles.

La liste des "stress" subis par l'insecte est longue. Il y a bien sûr la présence du Varroa, surnommé le "vampire de l'abeille". Le changement climatique raréfie les disponibilités en eau. Les effets de l'exposition chronique aux faibles doses de pesticides présentes partout dans l'environnement et les interactions entre les multiples molécules utilisées ne sont pas correctement évalués. Enfin, l'appauvrissement de l'alimentation des abeilles, dû aux monocultures intensives, serait également en cause. On a également observé que la selection des races d'abeilles les plus productives et importées dans des milieux qui ne sont pas les leurs,avaient une mortalité supérieure.

Ces conclusions nous rappellent une nouvelle fois que l'homme à cause de ses selections génétiques,ses pollutions et de sa course à la surproduction est entrain de casser la chaine de la vie.Oui l'abeille c'est un maillon vital de la chaine de la vie,sans elle les fruits disparaitront,et toutes les garines donc les plantes !

En conservant la biodiversité et pratiquant des cultures sans pesticides et engrais,nous pourrons fournir de nouveau à nos abeilles un environnement sain.



des abeilles mortes par centaines!

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno - dans polluants
commenter cet article

commentaires

Follow Decodurable on Twitter