Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 07:29

Longue de 3,20 m la E-Up c'est son nom ! une citadine 100% électrique présentée par WW au salon de Francfort.



Cette mini-citadine  est dotée d'un moteur électrique d'une puissance maximale de 60 kW et 210 Nm. Equipée de batteries Lithium-Ion de 240 kg, le E-Up! Concept affiche un poids total de 1.085 kg.Elle peut rouler à 135km/h et se recharge en 5 heures sur un système de recharge fonctionnant à 230 V.


Tout comme la Toyota iQ cette petite puce est construite sur la base de 3+1 ce qui permet de donner un espace arrière suffisant.
Salon Francfort 2009 - Volkswagen E-Up! ConceptSalon Francfort 2009 - Volkswagen E-Up! Concept


Ce salon présente en tout les cas un grand nombre de voitures électriques ou hybrides qui préfigurent ce que seront nos villes et routes sous 2 ans,faites votre choix !
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 21:14
Présentée au salon de Francfort,le prototype Renault répond au doux nom de FLUENCE Z.E ! pour zéro émission.
Il est dérivé de la nouvelle berline Fluence et préfigurera ce que sera le modéle écologique Renault.



Avec une autonomie de 160 km, ce prototype peut rouler  aussi bien en ville que sur route et autoroute en toute tranquillité.

A l'extérieur,  des cellules photovoltaïques situées sur le toit panoramique ne sont pas sans rapeller la Prius ou bien encore la petite Francaise Blue car qui doit etre commercialisée sous peu mais en 4 places au contraire des 2 autres.

L'habitacle est à la fois accueillant, raffiné et fonctionnel,avec un écran tactile à technologie TFT (Thin Film Transistor) qui affiche des informations multimédia et d'aide à la conduite telles les stations de chargement les plus proches.

Sur le plan pratique, le Renault Fluence Zero Emission Concept offre trois modes de chargement. La charge standard : en 4 à 8 heures, via une prise de recharge située à l'extérieur du véhicule ; la charge rapide : en 20 minutes, via cette même prise sur des bornes spécifiques et enfin le système exclusif Quickdrop ou échange rapide de batteries : en 3 minutes dans une station d'échange.

Salon Francfort 2009 - Renault Fluence Zero Emission Concept

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 06:43



Y aura-t-il un procès du chlordécone? La cour d'appel de Paris doit se prononcer jeudi sur la recevabilité ou non de la plainte pour "mise en danger d'autrui" déposée en février 2006 par l'Union régionale des Consommateurs et l'Union des producteurs de Guadeloupe, avec le soutien des Verts. Ce qu'ils dénoncent: la contamination de la population au chlordécone, pesticide utilisé durant une vingtaine d'années dans les champs de bananiers pour combattre le charançon, et suspecté d'avoir de graves conséquences sur la santé.

L'alerte est donnée dès le milieu des années 1970. Plusieurs études s'inquiètent de ses effets sur l'homme. Cancérigène, mais aussi perturbateur endocrinien, voilà la réputation sulfureuse que traîne le chlordécone. Aux Etats-Unis, le produit est d'ailleurs interdit dès 1976. La France attend 1990 pour suivre l'exemple, en accordant même une dérogation aux Antilles jusqu'en 1993. Le produit aurait même été utilisé jusque dans les années 2000.

Pas de preuve

Depuis, les pouvoirs publics se penchent, doucement, sur le problème. En 2008, un plan chlordécone a été adopté en Guadeloupe et en Martinique pour évaluer l'importance de la pollution, ses impacts et comment s'en protéger. Mais des voix dénoncent régulièrement la lenteur des études épidémiologiques, qui n'ont d'ailleurs pas permis de prouver à ce jour de lien entre cancers détectés et chlordécone. En juin dernier, c'est au tour de Catherine Procaccia, sénateur UMP du Val de Marne et Jean-Yves le Déaut, député PS de Meurthe et Moselle, de tirer la sonnette d'alarme. Dans leur rapport, ils évoquent "un monstre chimique", qui aurait contaminé 20% des surfaces agricoles utiles en Martinique et en Guadeloupe, mais aussi de nombreux pays d'Europe de l'Est. Selon les rapporteurs, on pourrait potentiellement se trouver en présence d'un problème sanitaire et environnemental "de dimension mondiale".

"Invraisemblable"

Sans plus d'informations, l'inquiétude persiste aux Antilles. Une inquiétude qui justifie, selon la sénatrice du Nord-Pas-de-Calais Marie-Christine Blandin (Verts), l'ouverture d'un procès, afin d'accélérer les recherches: "Même si le danger n'est pas avéré, il est temps de donner raison aux gens qui portent plainte pour déclencher la machine", plaidait-elle la semaine passée.

Mais l'ouverture de ce procès est menacée par un possible vice de procédure. Une première information judiciaire avait en effet été ouverte en 2007 par le parquet de Fort-de-France, finalement délocalisée au pôle de santé public du tribunal de grande instance de Paris. Or l'ordonnance de désignation du juge d'instruction en Martinique manque aujourd'hui au dossier. La cour d'appel de Paris devra donc se prononcera jeudi matin sur une éventuelle nullité de la procédure. "Tout cela est invraisemblable(…). Il s'agit d'un vice inventé de toute part par le ministère public pour tenter de faire échapper les pollueurs et leurs complices aux poursuites que nous avons intentées contre eux", s'insurge sur son blog Harry Durimel, avocat rédacteur de la plainte et par ailleurs responsable des Verts en Guadeloupe. Qui ne baisse pas les bras, annonçant: "Avocats et forces et vives du Pays de Guadeloupe nous préparons à faire ce qu'il faut pour que justice soit rendue".

Tiré du JDD.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 16:05




Hoazin : retenez ce nom,c'est celui d'un oiseau qui pourrait révolutionner la production de carburants verts 
Cet oiseau tropical qui vit dans les marais du bassin du fleuve Orénoque, au Venezuela, est l’un des rares volatiles au monde à être exclusivement herbivore. Et il est le seul à posséder un système de fermentation intégré pour digérer ses aliments. A l’image de ce qui se passe dans l’estomac des vaches, celui de l’hoazin abrite des colonies microbiennes qui provoquent la fermentation des feuilles que mange l’oiseau.

On pensait jusqu'à la découverte récente de cet oiseau en 1984,qu’une “fermentation prégastrique” ne pouvait se produire que chez des mammifères d’au moins 3 kilos, parce que ce processus digestif exige en principe un énorme volume pour fonctionner. L’hoazin a un poids de 700 grammes et, comme pour tous les oiseaux volants, sa température interne est plus élevée que celle des mammifères. Chez lui, les bactéries doivent donc produire beaucoup plus d’énergie que chez un mammifère, et ce de manière très efficace dans un volume aussi réduit.

Sur les 1 500 espèces de bactéries trouvées dans l'estomac de l'oiseau, près de 94 % n’avaient jamais été décrites et ces dernières appartiennent surtout  à de nouvelles lignées de bactéries dégradant la cellulose (et donc capables de briser la solide membrane des cellules végétales), qui très probablement participent à la digestion par fermentation des feuilles que mangent ces oiseaux.”
C'est pourquoi l’estomac de l’hoazin pourrait être la clé de la production d’agrocarburants,avec ces bactéries qui permettront peut etre de produire à partir de papier usagé ou bien encore de feuilles mortes !

Tout ceci serait une révolution dans le monde des carburants verts qui détournent les cultures vivrières au profit et ont provoqué une hausse des prix alimentaires de 75 % entre 2002 et 2008 !!
Il faut maintenant que les recherches sur ces bacteries aboutissent rapidement sans etre bloquées par des lobbies producteurs...
Partager cet article
Repost0
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 06:10


Voici le dernier épisode francais en date dans l'affaire des biberons avec BPA,une grande ville francaise vient d'en interdire l'usage dans ses créches.
Mais à quand l'interdiction totale en France ??

Pour ceux qui veulent déjà préserver leurs enfants vous trouverez les biberons sans BPA sur :
http://www.decodurable.com/advanced_search_result.php?keywords=biberon&osCsid=4dplh0dt6tp7dp8hdg3v55e0e0


L
es 350 bébés accueillis dans les quinze crèches municipales de Besançon - parmi 1 200 autres enfants de moins de 3 ans - ont eu droit à un cadeau surprise, fin août : un stock de biberons neufs. Pas question pour les élus de risquer que l'un de ces enfants développe plus tard d'éventuels troubles hormonaux dus au bisphénol A, une substance chimique entrant dans la composition de certaines matières plastiques, et notamment dans celles des biberons en polycarbonate.

A la suite de la polémique scientifique sur les effets sanitaires de ce perturbateur endocrinien, tous les biberons concernés ont été mis au rebut. A l'origine de cette décision : la conseillère municipale déléguée à la petite enfance, Marie-Odile Crabbe-Diawara, et l'adjoint au maire chargé de l'environnement, Benoît Cypriani. Ils ont convaincu leurs collègues d'appliquer de façon radicale le principe de précaution, alors que d'autres villes, comme Paris, Nantes et Toulouse, ont choisi de ne plus acheter de biberons contenant du bisphénol A, mais n'ont pas retiré les anciens modèles des crèches.

"En tout, nous avons acheté 300 nouveaux biberons pour un montant de 2 000 euros, précise Sylvie Scheubel, chargée de mission au service de la petite enfance. En parallèle, nous avons, bien entendu, conservé les modèles en verre qui ne sont pas concernés."

Les parents, eux, ont reçu une note explicative. On y lit que le bisphénol A "peut être libéré dans les aliments au cours des multiples usages, surtout les chauffages". Il est "suspecté" d'avoir des conséquences nocives pour "la santé des plus jeunes à long terme", en raison d'un "effet cumulatif avec d'autres substances", selon une étude canadienne de 2008.

"Préoccupation collective"

"Le Réseau environnement santé a demandé à l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) de reconsidérer sa position, jugée trop modérée par rapport à la dangerosité du bisphénol A, qui a été interdit dans les biberons au Canada et par plusieurs Etats américains, mais pas dans notre pays, précise Eric Durand, chargé du développement durable à la ville de Besançon. Une proposition de loi visant à l'interdiction a été déposée au Sénat, et Chantal Jouanno, la secrétaire d'Etat à l'écologie, a saisi l'Afssa. Ce qu'ont décidé nos élus en juin, et que nous avons appliqué dès l'été, s'inscrit dans le cadre de cette préoccupation collective."

Encore faut-il, pour que la mesure soit réellement efficace, que les familles renoncent également à utiliser ces biberons "suspects" à leur domicile. Ce qui n'est pas toujours le cas. A l'intention des parents des bébés qui fréquentent les crèches et ne sont pas encore entrés dans un processus de diversification alimentaire, le service de la petite enfance de la ville de Besançon a donc rédigé quelques conseils pratiques : ne plus se servir des biberons "abîmés ou vieillis", nettoyer les biberons en plastique à la main "plutôt qu'en lave-vaisselle", ne pas les surchauffer et, en tout cas, "pas plus de trente secondes au micro-ondes".

Extrait du Monde

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 08:08

Ethic bag a été lancé par la Compagnie éthique ,une jeune entreprise de l'économie sociale qui fabrique et commercialise des sacs en coton bio. Grâce aux sacs Ethic Bag, la Compagnie éthique concilie alors mode féminine et développement durable. Les Ethic Bag répondent à une démarche éthique et environnementale puisqu'ils sont fabriqués à partir de coton 100% bio certifié SKAL International et labellisé EKO . Ils sont créés en France et confectionnés dans le Sud de l'Inde (état de Tamil Nadu) en respectant le cahier des charges GOTS (Global Organic Textile Standard GOTS).
Les Ethic Bag respectent l'environnement, avec des couleurs et des teintures  contrôlées et labellisées Azofree : elles ne contiennent donc ni formol ni métaux lourds et ne représentent alors aucun danger pour la santé. 
Les sacs en coton bio Ethic Bag vendus sur www.decodurable.com  sont issus de la collection "Happy Green Mood" by FlipFlopDesign,ou Caroline Faup, une jeune illustratrice et styliste qui vous emmènera dans un univers plein de fraicheur et de glamour où vous rencontrerez des animaux amusants.
 Glamour Bag coton bio

A decouvrir sur :
http://www.decodurable.com/maroquinerie-ethique-sacs-coton-bio-c-278_279_285.html?osCsid=4dplh0dt6tp7dp8hdg3v55e0e0
Partager cet article
Repost0
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 08:09
La Chine ce grand pollueur que nous connaissons tous travaille sur un projet qui pourrait lui permettre d'assurer son indépendance énergétique avec des éoliennes et ainsi supprimer toute utilisation d'énegies fossiles pour sa production électrique !

Les travaux de l'équipe Michael McElroy, professeur à l'université Harvard (Massachusetts),tendent à prouver que la création d'un réseau d'éoliennes qui "n'occuperait que 0,5 million de kilomètres carré", soit la superficie de la France, nécessiterait un investissement de quelque 900 milliards de dollars (quelque 617 milliards d'euros) sur les vingt prochaines années, une goutte d'eau  pour l'économie chinoise! Ce réseau de turbines éoliennes tournant à seulement 20 % de ses capacités pourrait produire jusqu'à 24,7 pétawatts/heure (1 pétawatt est égal à 1 million de milliards de watts), ce qui correspond, selon les experts, aux besoins de la Chine d'ici à 2030 et à sept fois la consommation électrique actuelle du pays.

Depuis 2005, les autorités chinoises encouragent le développement des énergies renouvelables, surtout éoliennes, en offrant notamment un régime fiscal favorable.  La Chine est actuellement le deuxième producteur d'énergie éolienne derrière les Etats-Unis.

Pour les auteurs de l'étude, un éventuel passage d'un système de centrales électriques au charbon à des éoliennes diminuerait considérablement les émissions de gaz à effet de serre chinoises.Rappelons le la Chine est actuellement le plus grand émetteur de CO2 dans le monde. En choisissant l'option éolienne, dont l'impact environnemental est faible, le gouvernement chinois pourrait aussi poursuivre l'exploitation agricole des zones concernées. Et oui notons aussi qu'au delà de la pollution énorme émise par les industries Chinoise,le pays souffre de plus en plus du réchauffement climatique .De plus en plus de terres cultivables deviennent stériles par le manque d'eau !(Le péril alimentaire "Jaune"
En comparaison, si la Chine continuait à dépendre du charbon pour répondre à la demande électrique d'ici à 2030, le pays devrait construire des centrales capables de produire 800 gigawatts d'électricité (1 gigawatt est égal à 1 milliard de watts). Ce qui signifierait un accroissement potentiel de 3,5 gigatonnes d'émissions de CO2 par an.


Partager cet article
Repost0
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 08:00



Le nombre d’ouragans augmente dans l’Atlantique.

Ces chiffres viennent du Centre national de recherches atmosphériques (États-Unis). Selon une étude comparative effectuée entre la période de 1900 à 1930 et celle de 1995 jusqu’en 2005, les chercheurs américains ont constaté une nette hausse de la moyenne de la fréquence annuelle des ouragans dans l’océan Atlantique. Soit respectivement une moyenne de huit ouragans par an pour la première période indiquée contre dix par an entre 1995 et 2005, avec un pic de quinze ouragans par ans dans cette même période. Des études restent à faire pour découvrir la cause principale de ce désordre climatique mais les scientifiques osent avancer une hypothèse. Selon certains, (car il n’y a pas unanimité), le réchauffement de la terre serait probablement à l’origine de cette augmentation. Quoi qu’il en soit, nonobstant cette situation sur l’augmentation du nombre d’ouragans, il faudrait admettre que le réchauffement planétaire n’est pas étranger aux désordres climatiques qui surviennent actuellement de par le monde entier : baisse des précipitations et sècheresse, baisse de température et altération des cultures, hausse de la température et inondation par fonte des neiges, etc. La précaution est donc de rigueur.

L’énergie renouvelable comme prévention.

Le nombre d’associations écologiques augmente relativement avec les catastrophes liées au climat. Les militants écologistes deviennent de plus en plus nombreux, leurs manifestations sont de plus en plus fréquentes, Greenpeace (une association à buts non lucratifs et à visée écologique), présent actuellement dans 40 pays multiplie ses activités notamment sur la promotion des énergies renouvelables pour arrêter justement la perturbation du climat planétaire. Et à ce propos, nombreuses sont les énergies renouvelables disponibles de nos jours. Maintenant que ces énergies sont sur le marché, faciliter l’accès à ces dernières serait la prochaine étape à franchir. Comme cette initiative prise par EDF- Énergies nouvelles en ouvrant deux nouveaux parcs éoliens respectivement dans le Canton de Bonneval en Eure-et-Loire et à Veulettes, en Seine-Maritime. Ces deux parcs constituent donc le quatrième et le cinquième parc éolien d’EDF après l’ouverture des trois premiers à Fiennes, Fierville et Sauveterre. Bien que nous ne soyons pas certains de l’implication du réchauffement climatique dans l’augmentation du nombre d’ouragans, de tempêtes et autres catastrophes naturelles, l’environnement a toujours besoin d’être soigné. Il en va du bien-être de tous : homme, faune et flore, qui rappelons-le sont tous interdépendants.

tiré de "vivez-nature.com"

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 21:28
Pour tous les amateurs de produits écologiques et respectueux de la planéte,le site www.decodurable.com
baisse le tarif de ses frais de port.
Ces derniers passent donc de 6.99€ à 5.90€  pour tous le mois de Septembre.
Il s'agit là d'une piste interressante pour tous ceux qui veulent diminuer le prix de la taxe carbone !
reservation_home
Partager cet article
Repost0
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 06:50

C’est l’entreprise SYSTAIC France qui est à l’origine du concept de « couverture énergétique », un système de panneaux solaires photovoltaiques faciles à  mettre en oeuvre sur les toits. L’enterprise travaille en ce moment sur l’un de ses premiers chantiers,  sur le  futur centre de formation du Groupe Maisons & Cités, premier bailleur social de la région Nord-Pas-de-Calais, en équipant le toit de la couverture énergétique SYSTAIC.

 




Les panneaux SYSTAIC, installés sur le toit du futur centre de formation Maisons & Cités sur la commune
de  Noyelles-sous-Lens, s’étendent sur 200 m2 en y intégrant, grâce à un procédé innovant Click and Connect, des unités énergétiques, des panneaux factices et des fenêtres de toit.

Le procédé Click & Connect est une nouvelle technologie de fixation et de connexion sans câble ni vis apparent permettant une connexion électrique et mécanique rapide, en une seule opération.

L’ensemble de la toiture conserve ainsi tout son caractère homogène. Cette couverture énergétique esthétique et moderne d’une puissance de 18,2 kWc produira 14 500 kWh/an soit la consommation annuelle de 6 foyers.

Le Groupe Maisons & Cités s’inscrit avec ce chantier de centre de formation dans une démarche de Haute qualité Environnementale. Le projet est une rénovation d’un bâtiment existant et la construction d’une extension de 1 100m2. Outre la couverture énergétique SYSTAIC, le centre de formation d’une superficie de 2 500 m2 est équipé de puits canadiens et d’un système de récupération d’eau de pluie.


SYSTAIC France :
Entreprise spécialisée dans la couverture énergétique. Elle distribue et installe une nouvelle génération de systèmes de production d’énergie solaire dont la technologie et l’aspect esthétique se différencient de manière significative des autres systèmes disponibles sur le marché français. En janvier 2009, L’entreprise Systaic a gagné pour la deuxième fois le prix de « l’innovation pour l’Architecture et la Construction »  qui a été remis à l’occasion du salon de Bau par l’Association for Know-How Transfer et AIT, magazine spécialisé d’architecture.

"extrait de ecolopop info."

Partager cet article
Repost0