Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 21:05


Notre société de consommation moderne nous a mis a disposition un revetement anti adhérent fabuleux connu partout sur la planéte sous le nom de TEFLON ou de ces dérivés.
Qui n'a pas dans sa batterie de cuisine,une poele ou une casserole revetue de TEFLON,ce revetement fait des miracles pour la cuisine mais il fait aussi parler de lui pour ces DANGERS !!!
et oui le Teflon, célèbre revêtement anti-adhérent pour poêles et plats, est cancérigène, non biodégradable et se retrouve dans le sang de 90% des utilisateurs...

La société DuPont de Nemours inventrice, il y a cinquante ans, du Teflon, la substance qui allait faciliter la vie de millions de cuisinières, a de nouveau été convoquée par une cour fédérale des Etats-Unis pour s’expliquer sur la toxicité possible de certains composants utilisés dans la fabrication des poêles en Teflon.

La société n’en est pas à sa première comparution. L’Agence pour la protection de l’environnement (EPA) lui avait déjà, en 2004, infligé une lourde amende pour rétention d’informations sur la nocivité du Teflon. Car la société savait depuis vingt ans que les informations sur l’innocuité du Teflon qu’elle délivrait au grand public étaient erronées.
Par ailleurs, la société DuPont avait été poursuivie en 2002 par un groupe de 60 000 personnes qui habitent près d’une usine de Teflon, en Ohio. Leur eau potable était contaminée par les effluents de l’usine. La compagnie a versé 345 millions de dollars pour régler cette poursuite.

Hécatombe de volatiles

L’intérêt de l’EPA a été attiré dès 1986 lorsqu’un réseau de vétérinaires pour volatiles a signalé une quantité anormalement élevée de décès de perruches et de canaris. Pour une ville comme Chicago, il y eu 300 décès brutaux en un an alors que la moyenne annuelle nationale est de 100. Les rapports d’autopsie indiquaient toujours la même raison : hémorragie interne par inhalation de fumées toxiques issues du Teflon. Les oiseaux sont en effet très sensibles aux fumées toxiques ; ils étaient d’ailleurs utilisés dans les mines au siècle dernier, car leur mort alertait les mineurs de la présence de nappes de gaz naturel inodore.

La société DuPont de Nemours a toujours démenti que les températures normales d’utilisation de poêles ou de plats en Teflon pouvaient entraîner la libération de fumées toxiques et de résidus de particules. Pour qu’une toxicité se dégage, il fallait selon eux atteindre la température de 315° C. Ce qui, en condition inhabituelle d’utilisation, se produit en quatre minutes lorsque l’on met une poêle vide sur un brûleur de gazinière ouvert au maximum.

Dangereux à température de cuisson

Mais des chercheurs de l’université du Missouri ont mesuré que la libération de fumés toxiques se produisait à une température bien inférieure, soit 160° C. Pour la validité de l’expérience, mille canaris ont été utilisés, et pas un n’a survécu. Pour exemple, la température moyenne de cuisson sur brûleur tourne autour de 170° et un four classique peut atteindre les 240°. La première mise en examen de la société a montré que dès 1980, ces informations étaient connues des fabricants et intentionnellement masquées. Le Teflon est un composé de complexe d’hydrocarbures perfluorés (PFC).

Les PFC sont considérés comme des polluants qui s’accumulent dans l’environnement sans possibilité de dégradation.
Stockés dans l’organisme, ils sont cancérigènes, perturbateurs endocriniens, notamment de la thyroïde, et responsables de malformation chez les humains.

L’un des PFC le plus étudié est un produit de la dégradation du Teflon par la chaleur : l’acide perfluoro-octanoïque (PFOA). On en retrouve des traces dans presque tous les organismes humains où il a été cherché, ainsi que chez les animaux des sphères arctiques.

L’exposition au PFAO peut mener à un hypothyroïdisme, à une résistance à l’insuline et à des anomalies de développement. Il est également nocif pour au moins neuf types de cellules qui régulent le système immunitaire.
L’exposition aux produits de dégradation du Teflon est particulièrement dangereuse pour les femmes enceintes. En juillet 2004, un groupe de citoyens ayant attaqué la société DuPont de Nemours, l’EPA a démontré que la société savait depuis 1981 que le PFAO passe la barrière placentaire et se communique de la mère à l’enfant, et peut ainsi occasionner des déformations faciales chez l’enfant.

Des poursuites sont en cours. DuPont de Nemours voudrait négocier à l’amiable la cessation des poursuites pour un montant de 184 millions de dollars. La cour de justice doit statuer dans les jours à venir.
En guise de mesure personnelle, mieux vaut cuisiner à la vapeur et surtout… éloigner ses canaris de la cuisine.


La fin du Teflon en 2015
La compagnie DuPont a annoncé en février 2007 qu'elle cessera la production de Teflon et de ses produits dérivés en 2015. Ceci fait suite à une demande de l'Agence de protection environnementale des États-Unis (EPA) pour la réduction de la production d'acide perfluorooctanique (PFOA), la composante primordiale utilisée dans la fabrication du Teflon et de ses émules. L'EPA a reconnu en 2005 que cette composante pouvait être «légèrement cancérigène».

Partager cet article
Repost0
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 19:43
Sony Ericsson GreenHeart

Le C901 GreenHeart est un portable qui a l'air tout ce qu'il y a de plus conventionnel. Il s'agit pourtant du premier mobile écologique de Sony Ericsson.

Par rapport au C901 classique, ce modèle est fabriqué pour moitié au moins avec du plastique recyclé. Rolf Weiss, responsable du marketing pour Sony Ericsson Suisse explique que sa société veut offrir des produits totalement normaux en ne faisant aucun compromis tant au niveau de la qualité que de la prise en main.

Sony Ericsson a alors lancé des études pour parvenir à intégrer 50% de plastique recyclé, ce qui représente une valeur très élevée pour un téléphone mobile par rapport aux autres produits existants sur le marché. Ce rapport est poussé jusqu'à 80% pour les écouteurs livrés avec.

Plus de modes d'emploi papier

Le fabricant a aussi travaillé sur l'emballage. Ainsi, le mode d'emploi a ainsi été éliminé. Il est remplacé par un mode d'emploi électronique intégré avec tous les téléphones. Cette seule mesure permet de sauver 350 tonnes de papier par million de téléphone produits. Pour la Suisse, Sony Ericsson vend 3 millions de téléphones par année, ce qui permettrait de sauver 1000 tonnes de papier.

L'emballage aussi est plus petit, ce qui permet de mettre plus de produits sur une palette, ce qui permet de consommer moins d'énergie pour transporter chaque unité d'un point à l'autre.

Notez aussi que les peintures utilisées pour colorer les coques qui sont à base d'eau et qu'un programme de récupération des anciens mobiles a été mis en place en vue de leur recyclage.

 
 
Moins gourmands

Ces mobiles GreenHeart consomment également moins d'énergie. Le capteur d'éclairage d'écran est ainsi optimisé.

Le chargeur des futurs téléphones de la gamme GreenHeart va être remplacé par un nouveau modèle qui consommera moins d'énergie au niveau du stand-by.

Au final, selon les chiffres avancés par le fabricant, l'empreinte globale de CO2 des mobiles GreenHeart est réduite de 15% sur l'ensemble de leur cycle de vie.

Performances

Le C901 GreenHeart est un quadribande 3G+ équipé d'un capteur photo de 5 millions de pixels, d'un vrai flash xénon (avec détection de visages et de sourires), d'un lecteur audio, du Bluetooth, du GPS et d'une radio FM. Il s'agit donc d'un mobile très performant.

Parmi toutes les applications installées sur ce téléphone (et pour rester dans le thème), on mentionnera WalkMate: pour un trajet donné, elle quantifie le Co2 économisé s'il l'on opte pour la marche à pied.

Partager cet article
Repost0
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 20:30
une idée originale vient de voir le jour dans le Loiret,3 entreprises ce sont associées pour construire une eco-veranda.
De quoi s'agit-il ?
Une eco veranda est une veranda dont le toit est recouvert de panneaux solaires photovoltaiques.
L'installation  comprend 17 metre carré de panneaux solaires inclinés à 30° pour une puissance de 2.4KW crete.
En posant des panneaux transparents ou semi-transparents les panneaux apportent ainsi un confort supplémentaire à la véranda,en faisant office d'isolation phonique et thermique,on évite donc là le souci majeur de la véranda étuve !
Mais l'avantage majeur de cette eco véranda  qui malgré un surcout par rapport à une véranda classique,le crédit d'impot.
Vous pourrez donc déduire 50% du matériel dans la limite de 1600 Euros de dépenses pour un couple et 400 Euros par enfant.
Avec un prix d'achat de 0.60€/Kwh le retour sur investissement se situera entre 7 et 10 ans selon les régions !
Donc la véranda devient accessible et rentable.
Partager cet article
Repost0
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 08:36

Enfants nous avons tous révé de construire une maison dans les arbres,pour dormir loin des monstres ou bien encore plus pret des étoiles .Certains ont déjà réalisé ce reve d'autre pas,mais tout peut changer.
Un designer Allemand,a dessiné et construit une maison en kit pour les abres.Fabriquée à partir de bois,avec un toit rond en zinc ,ses larges vitres laissent entrer généreusement la lumière et surtout son toit avec sa baie vitrée permet d'observer les étoiles.
Cette maison est à découvrir sur le site:

http://www.baumraum.de

Voici quelques photos

froschkoenig treehouse, treehouse, bauraum, prefab, backyard getaway, modern play


 

froschkoenig treehouse, treehouse, bauraum, prefab, backyard getaway, modern play

Comme vous pouvez le voir,elle est très design et sa finition ultra soignée,de quoi réaliser de beaux reves d'enfants à l'age adulte!

Partager cet article
Repost0
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 20:30
L'etre humain est vraiment plein de ressources lorsqu'il s'agit de se détruire.
Cet article tiré du figaro laisse présager du pire,plutot que réduire ou supprimer l'émission de CO2 une invention viserait à le capter pour ensuite "cacher" tout cela au fond des océans !!!
quel cauchemar:

Les éoliennes vont-elles bientôt avoir de nouveaux voisins ? Dans un rapport de l'Institut britannique de mécanique avancée (IMechE), des scientifiques préconisent la mise en place d'arbres artificiels pour enrayer les émissions de gaz à effet de serre. Actuellement au stade de «prototypes très avancés», ces machines réaliseraient un mécanisme relativement simple. A travers un filtre, elles capteraient le dioxyde de carbone qui, une fois retraité, pourrait ensuite être stocké au fond des océans, où sa densité plus importante que l'eau lui permettrait de rester bloqué. Seuls 5% du gaz capté serviraient à alimenter la machine.

Inventeur de ce projet, le professeur Klaus Lackner, éminent professeur de l'université de Columbia, affirme qu'un seul arbre synthétique ferait disparaître bien plus de dioxyde de carbone qu'un arbre végétal. Selon des estimations, la quantité de CO2 éliminée serait de 90.000 tonnes par an, soit l'équivalent des émissions de plus de 20.000 voitures. Et d'après le rapport de l'IMechE, 100.000 arbres artificiels suffiraient pour capturer toutes les émissions de logements, de transports et d'industries légères de la Grande-Bretagne. Les arbres pourraient être déployés à proximité de réserves de gaz ou de champs pétroliers pour utiliser les réseaux de circulation de gaz existants, ainsi qu'au bord des axes routiers pour faciliter la capture de CO2 provenant du trafic.

Les éoliennes vont-elles bientôt avoir de nouveaux voisins ? Dans un rapport de l'Institut britannique de mécanique avancée (IMechE), des scientifiques préconisent la mise en place d'arbres artificiels pour enrayer les émissions de gaz à effet de serre. Actuellement au stade de «prototypes très avancés», ces machines réaliseraient un mécanisme relativement simple. A travers un filtre, elles capteraient le dioxyde de carbone qui, une fois retraité, pourrait ensuite être stocké au fond des océans, où sa densité plus importante que l'eau lui permettrait de rester bloqué. Seuls 5% du gaz capté serviraient à alimenter la machine.

Inventeur de ce projet, le professeur Klaus Lackner, éminent professeur de l'université de Columbia, affirme qu'un seul arbre synthétique ferait disparaître bien plus de dioxyde de carbone qu'un arbre végétal. Selon des estimations, la quantité de CO2 éliminée serait de 90.000 tonnes par an, soit l'équivalent des émissions de plus de 20.000 voitures. Et d'après le rapport de l'IMechE, 100.000 arbres artificiels suffiraient pour capturer toutes les émissions de logements, de transports et d'industries légères de la Grande-Bretagne. Les arbres pourraient être déployés à proximité de réserves de gaz ou de champs pétroliers pour utiliser les réseaux de circulation de gaz existants, ainsi qu'au bord des axes routiers pour faciliter la capture de CO2 provenant du trafic.

Les éoliennes vont-elles bientôt avoir de nouveaux voisins ? Dans un rapport de l'Institut britannique de mécanique avancée (IMechE), des scientifiques préconisent la mise en place d'arbres artificiels pour enrayer les émissions de gaz à effet de serre. Actuellement au stade de «prototypes très avancés», ces machines réaliseraient un mécanisme relativement simple. A travers un filtre, elles capteraient le dioxyde de carbone qui, une fois retraité, pourrait ensuite être stocké au fond des océans, où sa densité plus importante que l'eau lui permettrait de rester bloqué. Seuls 5% du gaz capté serviraient à alimenter la machine.

Inventeur de ce projet, le professeur Klaus Lackner, éminent professeur de l'université de Columbia, affirme qu'un seul arbre synthétique ferait disparaître bien plus de dioxyde de carbone qu'un arbre végétal. Selon des estimations, la quantité de CO2 éliminée serait de 90.000 tonnes par an, soit l'équivalent des émissions de plus de 20.000 voitures. Et d'après le rapport de l'IMechE, 100.000 arbres artificiels suffiraient pour capturer toutes les émissions de logements, de transports et d'industries légères de la Grande-Bretagne. Les arbres pourraient être déployés à proximité de réserves de gaz ou de champs pétroliers pour utiliser les réseaux de circulation de gaz existants, ainsi qu'au bord des axes routiers pour faciliter la capture de CO2 provenant du trafic.

Espérons que personne n'investira un seul Euro dans ce projet mais plutot dans des solutions viables et non polluantes elles !

Partager cet article
Repost0
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 08:09


Il y a déjà de nombreux mois je faisais un article sur le BPA,aujourd'hui je renouvelle cet article à la lumière des dernières données :


Responsable de divers troubles

Au nom du principe de précaution, en juillet dernier, plusieurs sénateurs ont déposé une proposition de loi visant à interdire en France l'utilisation du Bisphénol A.
Ce produit chimique présent dans les plastiques alimentaires et notamment dans les biberons présenterait un risque pour la santé.
Ce composé chimique agirait comme un perturbateur endocrinien (hormonal). Il aurait des effets néfastes sur le cerveau, et provoquerait des troubles du comportement et de la reproduction.


Une commercialisation discutée

Dans des pays comme le Canada ou les Etats-Unis, la commercialisation de biberons contenant du Bisphénol A a été interdite après des études montrant que celui-ci  avait des effets très toxiques en particulier chez les nourrissons.
Par ailleurs des villes comme Paris, Reims et Nantes on d'ores et déjà appliqué le principe de précaution au sein de leur structures d'accueil des touts petits (crèches, maternelles...) en supprimant les éléments contenant du BPA.

De plus, le Ministère Fédéral de Santé Canadien a annoncé il y a quelques jours qu'une vaste étude serait mise en place jusqu'en 2011 pour évaluer les risques liés à l'exposition au Bisphénol A et les effets potentiellement toxiques sur les femmes enceintes et leurs enfants à naître.

La polémique

Depuis le début de l'année, la polémique ne cesse d'enfler. En France, le Réseau environnement santé (RES), qui regroupe associations, ONG et scientifiques, demande purement et simplement «l'interdiction du BPA». A l'inverse, Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, s'appuyant sur les recommandations de l'Affsa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) a pour sa part déclaré à plusieurs reprises que le BPA contenu dans les plastiques alimentaires et notamment les biberons était sans risque pour la santé. En effet ; selon une étude de l'Afssa, l'exposition des nourrissons au Bisphénol A est largement inférieure à la dose journalière tolérable (DJT) et ce, même en cas de chauffage aux micro-ondes.


A la vue de ces news il n'y a plus de doutes possibles,  PLUS DE BPA
Des alternatives à ces séduisants biberons plastiques existent et ces derniers sont tout aussi pratiques mais résolument sans BPA.Alors faites le geste indispensable achetez les biberons sans BPA.

http://www.decodurable.com/deco-enfants-art-table-bebe-bio-c-228_318.html?osCsid=4dplh0dt6tp7dp8hdg3v55e0e0

Partager cet article
Repost0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 08:38
Actuellement nous recherchons toutes les sources possibles et inimaginables de carburant qui pourraient être employées afin de se chauffer ou bien de faire rouler nos voitures.
Tandis que quelques chercheurs et fabricants ont étendu leurs paris sur des sources renouvelables telles que le soleil et le vent pour la puissance, il y en a d'autres qui croient qu'il y a beaucoup de choses, y compris les soutiens-gorge, qui pourraient être employés pour produire du carburant !!
Le fabricant japonais  de sous-vêtement WACOL a commencé une nouvelle eco-campagne où la compagnie distribue des sacs à ses magasins de détail pour que les clientes rapportent leurs vieux soutiens-gorge .
La compagnie a ainsi récolté environ 350 sacs avec plus de 35.900 vieux soutiens-gorge. Les 3.59 tonnes ainsi
rassemblées par la campagne sont transformés et réutilisés en combustible solide.
 La campagne a vu le jour après qu'une enquête  ait mis avant que 61% de femmes hésitent à jetter de vieux soutiens-gorge et seulement la moitié  indiquent qu'elles ne veulent pas que d'autres voient leurs sous-vêtements jetés. La nouvelle campagne de réutilisation prend donc soin du facteur d'anonymat, et encourage de ce fait des femmes à contribuer à la crise de l'énergie et à la préservation de la planéte.
Partager cet article
Repost0
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 22:38



Quatre mille sociétés sont concernées par la nouvelle loi européenne sur la réduction des émissions de CO2 qui s'appliquera à partir de 2012.

Bruxelles vient enfin de publier la liste des 4 000 compagnies aériennes et constructeurs aéronautiques tels qu'Airbus contraints de réduire leurs émissions de CO2, s'ils veulent continuer de voler en Europe. Cette mesure s'appliquera, dès 2012, dans le cadre d'un système pollueur-payeur que les grands syndicats du transport aérien mondial n'ont de cesse de critiquer.

L'Union européenne a fait fi de ces oppositions, mais a dû remanier largement cette liste tant attendue. Une version préliminaire avait été établie au mois de février. Le document ne fait toujours pas l'unanimité. «Des compagnies comme la néo-zélandaise Air Nelson ou l'américaine Virgin America, qui ne volent pas vers l'Europe, se trouvent sur la liste !», ironise le porte-parole de l'Association internationale du transport aérien.

 

Éviter les tensions avec les États-Unis

 

Le syndicat, qui ne désarme pas, affirme toutefois «demander à ses membres de se mettre en conformité avec la législation européenne», en attendant le sommet climatique de Copenhague où un accord global pourrait être trouvé. Si les termes de ce dernier diffèrent des exigences européennes, Bruxelles devrait chercher à s'adapter, afin, notamment, d'éviter les tensions avec les États-Unis.

Pour l'heure, la liste, tant décriée et publiée au Journal officiel de l'Union européenne samedi dernier, tente de recenser les compagnies aériennes, toutes nationalités confondues, qui opèrent sur le territoire de l'Union. À compter du 1er janvier 2012, celles-ci devront plafonner leurs émissions de CO2 à 97 % d'un niveau annuel de référence, calculé à partir d'une moyenne des années 2004 à 2006. De plus, elles devront payer 15 % de leurs permis de polluer aux pays européens, dans le cadre d'une bourse d'échange, le reste étant gratuit.

Chaque compagnie se voit assigner, dans cette liste, un État européen à qui elle va devoir détailler, dans les prochaines semaines, comment elle entend calculer ses émissions polluantes. C'est à cet État qu'elle achètera ultérieurement ses droits à polluer. Les compagnies aériennes qui ne respecteraient les délais prévus par le texte sont menacées d'être fortement pénalisées.

tiré fu figaro

Partager cet article
Repost0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 08:06
L'information est passée quasi inapercue dans les médias ces derniers jours mais deux requins dont l'un de pret de 2 métres ont approché les plages du Canet Roussillon.
Non ce n'est pas un mauvais remake francais des dents de la mer ou une information destinée à déclencher la panique chez les baigneurs,mais beaucoup plus une résultante des activités humaines.
Selon les expets il peut s'agir de requins pelerins ou de requins bleus,sans danger pour l'homme.Mais derrière cela se cache le phenoméne de surpeche qui vide les océans et les mers,d'ou la nécessité pour ces prédateurs de suivre les poissons là ou ils sont loin des filets,donc pret des cotes.



Le nombre de requins en Méditerranée a chuté de 97% au cours des 200 dernières années, ce qui met en danger l’équilibre écologique marin, d’après les indications d’un rapport .

 

Le rapport, réalisé par le groupe Lenfest Ocean Program, a utilisé des données diverses ,comprenant les dires des pêcheurs, les spécimens dans les musées et les observations visuelles-,pour estimer le nombre et la taille des requins en Méditerranée au cours des deux derniers siècles.

Il y avait un nombre de données suffisants pour seulement cinq des vingt espèces de grands requins en Méditerranée –le requin-marteau, le requin bleu, le requin renard, et deux espèces de requins Lamniformes. Ces cinq espèces de requins ont connu un déclin moyen de 97%.

 

« Cela aura un impact majeur sur les écosystèmes parce que les grands requins prédateurs sont au sommet de la chaîne alimentaire » a déclaré Francesco Ferretti, principal auteur du rapport.

 

Perdre le sommet de la chaîne alimentaire peut signifier que les poissons plus petits chasseront et consommeront davantage leurs proies, mettant à mal l’équilibre écologique. « Si nous perdons les requins, nous perdrons cette portion importante du fonctionnement de l’écosystème » a déclaré Francesco Ferretti

 

Un rapport publié  par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) a montré qu’onze espèces de requins étaient confrontées à l’extinction à cause de la pêche excessive, en partie due à la demande croissante pour la soupe d’ailerons de requins en Asie.


Les pêcheurs du monde entier attrapent et échangent les requins pour leurs ailerons très lucratifs, en méprisant souvent leur carcasse, d’après le rapport, qui indique que l’Indonésie et l’Espagne font partie des principaux pays qui pêchent les requins seulement pour leurs ailerons.

 

Francesco Ferretti a déclaré que la pratique n’était pas censée être commune en Méditerranée à cause du petit nombre de requins présents là-bas.

 

« La Méditerranée pêche depuis les temps romains, c’est une chose historique » a déclaré Francesco Ferretti. « Mais aujourd’hui, la pêche a eu un grand impact sur la population de requins ».




Partager cet article
Repost0
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 08:38


La prime de rentrée vient d'etre versée,les pubicités papier et média regorgent de stylos,cahiers,cartables...et oui la rentrée scolaire est bientot là!!!
Mais cette année les choses changent,de nombreux produits scolaires sont maintenant disponibles et ces derniers respectent la planéte.fabriqués à base de bouteille palstique,de papier recyclé ou bien encore rechargeables ou avec des encres végétales.Et oui la révolution verte envahie aussi les produits scolaires,et c'est bien.
Depuis longtemps des produits bons pour la planéte étaient déjà disponible dans ce secteur,mais on ne pouvait pas dire qu'ils étaient beaux,donc difficile voir impossible de les faire accepter dans les cours de récréation ou sur les campus universitaire !
Cette année les produits en plus d'etre BONS,ils sont BEAUX donc les écoliers,lycéens ou encore les étudiants vont se les arracher,ils sont tendance ,et quoi de mieux pour faire passer au travers de ces produits le message de sauvegarde de la planéte !
Alors n'hesitez plus et achetez pour un prix quasi similaire aux produits classiques ces produits ECOLE ECOLO ....
Mais ne perdez pas votre temps dans les supermarchés ou autres libraires,faites le choix des sites de développement durable qui vous proposent toute l'année ces gammes et bien d'autres.Vous gagnerez du temps.

faite un tour sur:

http://www.decodurable.com/kit-rentree-scolaire-ecolo-p-6101258.html?cPath=229_242_316&osCsid=4dplh0dt6tp7dp8hdg3v55e0e0
Partager cet article
Repost0