Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 06:28
Dans quelques jours se tiendra à Strabourg la deuxième édition du "salon Bio et construction saine".
L'an passé plus de 20 000 visiteurs avaient arpentés les allées du parc des expositions de Strabourg,et pour cette nouvelle édition les organisateurs pensent atteindre le chiffre des 25 000 entrées !
Voilà une nouvelle preuve que les français changent leur mode de vie,et désormais pensent Bio,achetent Bio et veulent préserver la planète.
Si vous n'avez rien de prévu entre le 30 Octobre et le 2 Novembre alors faites un détour parc des expositions du Wacken.En plus vous pouvez avoir vos entrées gratuites en vous connectant sur le site ...

http://salonbioeco.com/strasbourg/index.php



Avec plus de 300 exposants dans des domaines ultra variés et c'est bien là la l'originalité de ce salon,vous pourrez passer au 100% Bio et écologique dans tous les domaines !
Repost 0
Published by bruno - dans news
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 08:21
Le salon terre naturelle d'Orléans se tiendra du 17 au 19 Octobre au parc des expositions,voici le programme des animations que vous pourrez suivre durant ces 3 jours dédiés au Bio et à la préservation de la nature.

link

vous pourrez aussi bénéficier des ateliers

link

Un programme plus que complet avec 120 exposants qui vous proseront une multitude de produits .

Repost 0
Published by bruno - dans news
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 19:04
Les constructeurs autos recherchent à nous vendre la voiture verte,et tout est bon électricité,hybride,hydrogène,solaire....A chaque marque sa stratégie,et ses looks avec des budgets de recherche monstrueux...mais nous attendons toujours !!
De l'autre coté de l'Atlantique au Royaume de la surconsommation et des voitures ultra gourmandes une idée voit le jour .
La crise économique qui fait des ravages ainsi que cette fameuse préservation du pétrole US a conduit des scientifiques à remplacer dans  le fameuse PRIUS Toyota qui l fait un malheur,l'essence par des algues !! D'ou le nom de cette voiture rebaptisée ALGAEUS.
Plus exactement des algues produisent un combustible qui remplace lui l'essence,et aucune modification du véhicule n'est nécessaire.
A l'heure où le Bio éthanol pose le problème de la déforestation pour cultiver blé ou canne à sucre,et la mise en place de cultures industrielles plutôt que vivrières,l'algue peut se poser comme la vraie solution !
attention aujourd'hui l'essai ne fonctionne qu'avec 5% d'extrait d'algue additionné au carburant

algaeus, josh tickell, rebecca harrell, green crude, fuel
Repost 0
Published by bruno - dans news
commenter cet article
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 14:58
La saison des salons Bio commence à battre son plein,avec ce week end le salon Fougères de Tours.
Ce sera bientôt à la ville d'Orléans d'acceuillir la onzième édition du salon "Terre Naturelle".Au programme des ventes de produits,des ateliers mais aussi des conférences.



Le salon Terre Naturelle se tiendra au parc des expositions d'Orléans du 18 au 20 Octobre.
Espérons que ce salon attire de nombreux visiteurs,dans une ville où la Loire dernier fleuve sauvage ne peut que générer un attrait tout naturel au Bio .
Repost 0
Published by bruno - dans news
commenter cet article
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 20:57
Carlos Ghosn vient d'annoncer en plein salon de Francfort la nouvelle orientation de Renault:
"Renault sera le leader mondial du véhicule zéro émission " nom de code ZE..

Effectivement la firme au losange vient de présenter 4 modéles aboutis au salon Allemand,ce qui  lui permet de proposer le plus gros catalogue de voiture ZE au monde!
La france peut etre fier d'etre au premier rang avec une telle avancée,et oui fini la voiture polluante qui roulait à l'essence ou au gasoil ,on se demande meme si Renault ne devrait pas après avoir liquidé Flavio arreter tout simplement la F1 de manière à garder une politique verte ZE cohérente ?

Ces véhicules arriveront dans les concessions en 2011,et deux d'entre eux seront produits en France avec un prix que l'on dit competitif ! n'oublions pas la prime d'état de 5000 euros sur ces vehicules.

Il faudra désormais voir le losange sous fond vert et non plus jaune

 

Repost 0
Published by bruno - dans news
commenter cet article
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 06:28
Tiré du Figaro.

Les oxydes d'azote rejetés notamment par les automobiles contribuent à détruire la couche d'ozone qui protège la planète des rayons ultraviolets.

On les avait un peu oubliés. Mais la couche d'ozone et son fameux trou (au-dessus de l'Antarctique à partir d'octobre) font reparler d'eux. Une étude américaine de chercheurs de la National Oceanic and Atmospherique Administration (NOAA), à Boulder (Colorado), affirme qu'aujourd'hui les principaux dangers pour l'ozone au XXIe siècle sont les oxydes d'azote (Science, 27 août). Des gaz formés d'azote et d'oxygène, particulièrement divers et répandus, que les activités humaines produisent en quantité. Et le protoxyde d'azote, aussi appelé «gaz hilarant», est dangereux pour l'ozone. Mais là, plus question de rire.

Il y a un peu plus de vingt ans était signé le protocole de Montréal par lequel les pays signataires s'engageaient à réduire puis à éliminer l'utilisation des halocarbones comme les chlorofluorocarbones (CFC). Les émissions de ces molécules destructrices d'ozone ont été fortement réduites, continuent à l'être, ce qui a permis à la couche d'ozone d'arrêter de se dégrader et même de se requinquer quelque peu.

La présence de concentrations conséquentes d'ozone dans les hautes couches de l'atmosphère, sur plusieurs dizaines de kilomètres d'épaisseur, permet de nous protéger des rayons ultra-violets et de n'en laisser passer qu'une faible quantité. Si elle n'était pas là, la vie ne serait possible que dans les océans.

 

Des volumes colossaux

 

Mais la couche d'ozone se régénère moins vite que prévu. C'est donc que d'autres mangeurs d'ozone sont à l'œuvre. Et avec la disparition des CFC, affirment les chercheurs américains, les molécules les plus dangereuses dans les années à venir seront les oxydes d'azote. Ils ont d'ailleurs beaucoup de points communs : les halocarbones et les oxydes d'azote sont très stables dans la basse atmosphère (troposphère) où ils sont émis, ils peuvent être transportés dans la haute atmosphère (stratosphère) où ils ont un fort potentiel de réactions chimiques.

Il est vrai que ce potentiel est différent. Ainsi, le protoxyde d'azote serait 60 fois moins «fort» que les CFC. Mais les volumes émis sont sans commune mesure. Ainsi, les chercheurs ont calculé, grâce à leur nouveau modèle, que si rien n'est fait pour réduire les émissions d'oxydes d'azote, ils auront, en 2050, un pouvoir destructeur 30 % supérieur aux CFC à leur pic d'émission en 1987. Le paradoxe est que l'on sait depuis les années 1970 que ces gaz sont destructeurs d'ozone. Mais ils n'avaient jamais vraiment été pris au sérieux.

D'où viennent les oxydes d'azote, et en particulier le monoxyde d'azote et le protoxyde d'azote ? S'il s'en forme à l'état naturel dans le cycle de l'azote (78 % de l'air est formé d'azote), les moteurs (de voitures, de camions, de navires, d'avions), les usines, les chauffages, les gazinières en produisent aussi. Et cela de plus en plus.

L'éventuelle réduction des émissions d'oxydes d'azote a d'autres avantages que la protection de l'ozone stratosphérique. En effet, ces gaz azotés ont un rôle dans le réchauffement climatique et le renforcement de l'effet de serre. Car juste après le gaz carbonique et le méthane, ils sont le troisième gaz le plus fortement en croissance. Et les volumes rejetés sont colossaux.

Autre avantage à limiter leurs émissions, cela réduirait beaucoup la pollution au niveau du sol. Car si l'ozone des hauteurs est bon, celui du plancher des vaches est plutôt un «poison». Et si les oxydes d'azote «mangent» de l'ozone là-haut, ils en produisent dans notre air. D'où les nombreuses alertes à la pollution déclenchées chaque été un peu partout en France.

Une situation un peu compliquée mais dont il faudrait mieux se préoccuper, estime Akkihebbal Ravishankara, l'un des auteurs de l'étude : «Maintenant, la balle est dans le camp des décideurs pour savoir comment gérer cela. Notre étude est juste un élément d'information pour ces discussions.»

Repost 0
Published by bruno - dans news
commenter cet article
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 06:27



Le barrage en action

C'est le début d'une opération hors norme, qui mêle reconstitution d'un milieu naturel et régulation touristique d'un site classé au Patrimoine mondial de l'humanité. Sur le Couesnon, le petit fleuve qui irrigue le Mont Saint Michel, le barrage construit pour muscler le courant et chasser les sédiments accumulés autour du rocher achève sa phase de test. Première étape de la remise en eau du monument, son entrée en service est imminente : à chaque nouvelle marée, les techniciens peaufinent le réglage des vannes, truffées de capteurs.

C'est l'heure. Sans un bruit, une spectaculaire machinerie de roues et de vérins se met en branle pour ouvrir huit énormes écluses aux courbes d'inox. Sous le regard intrigué d'une dizaine de badauds, l'eau retenue dans le Couesnon depuis la marée haute s'engouffre dans la baie, brasse les sédiments, rabote les hautes berges couvertes de végétation, les herbus. Et entraîne au large les alluvions que ni le reflux ni le cours mollasson du Couesnon n'avaient la force d'emporter. Un effet chasse d'eau, en somme.

Cinq cents fois par an, 1 million de mètres cubes d'eau seront ainsi déversés dans la baie en quelques heures. L'objectif : faire disparaître 40 hectares d'herbus qui ont transformé cet écosystème maritime en paysage terrestre. Et empêcher de nouveaux dépôts de se former, alors que 700 000 mètres cubes de sédiments entrent dans la baie chaque année, et menacent, si rien n'est fait, de relier définitivement le Mont au continent d'ici à trente ans.

Beauté de la grève nue

"Cela fonctionne de manière extraordinaire : lors des premières chasses, on voyait les sédiments se détacher des berges par mottes entières", sourit François-Xavier de Beaulaincourt, le directeur du syndicat mixte. Le Couesnon serpente aujourd'hui entre des herbus de 4 mètres d'épaisseur. Si tout va bien, dans cinq ans, c'est un horizon de sable et de mer qui conduira le regard jusqu'au Mont-Saint-Michel.

C'est d'ailleurs la seconde fonction de ce barrage aux lignes sobres, dont les neuf piles de béton, alignées comme une succession d'étraves, portent un large balcon de bois ouvert au public. "Un des grands enjeux était de ne pas réduire l'ouvrage à sa fonction technique : c'est un lieu de compréhension du paysage, une machine à révéler le Mont", explique son architecte, Luc Weizmann.

Pièce maîtresse de la restauration du milieu maritime, le barrage n'est pourtant que le début du programme adopté en 2006, après dix ans de concertation. Celui-ci prévoit 200 millions d'euros d'investissements jusqu'en 2015. Et la démolition de la plupart des aménagements actuels d'un site qui reçoit 3 millions de visiteurs par an.

"Toutes les baies du monde s'ensablent. C'est un phénomène naturel. Nous ne voulons pas aller contre la nature, mais défaire les constructions humaines qui ont accéléré le processus", indique le directeur du syndicat mixte.

Exit la digue-route bâtie au XIXe siècle, qui bloque courants et marées. Adieu, les 15 hectares de parkings qui bitument le pied des remparts. Place à une passerelle réservée aux piétons et à la navette qui reliera le rocher aux stationnements aménagés à 2,5 km de là, dans la zone d'accueil. Une passerelle qui s'achèvera par un gué inondable, pour que le Mont-Saint-Michel puisse être vraiment coupé du continent.

Dégagé du limon, le monument sera entièrement cerné par les flots cent cinquante jours par an, contre cinquante aujourd'hui. De quoi retrouver, à marée haute, la magie insulaire et, à marée basse, la beauté de la grève nue.

Ce retour à la mer, Audrey Hémon l'observe attentivement. La jeune femme est responsable de l'environnement au syndicat mixte. A elle de s'assurer que civelles et saumons trouvent leur chemin à travers le barrage, que la salicorne regagne du terrain dans le bas des herbus, que phoques et oiseaux ne migrent pas vers des côtes moins changeantes.

"Nous avons fait un état des lieux complet de la faune et de la flore avant le début des opérations, indique Audrey Hémon. Le déplacement des limites entre terre et mer, eau douce et eau salée, va obliger des espèces à s'adapter." Mais pas question que les mutations entreprises au nom du rétablissement des paysages naturels détruisent les écosystèmes fragiles de la baie.

extrait du Monde.



Une des portes du barrage



Le Mont dans quelques années avec la passerelle et l'eau qui aura repris ses droits

Repost 0
Published by bruno - dans news
commenter cet article
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 07:29

Longue de 3,20 m la E-Up c'est son nom ! une citadine 100% électrique présentée par WW au salon de Francfort.



Cette mini-citadine  est dotée d'un moteur électrique d'une puissance maximale de 60 kW et 210 Nm. Equipée de batteries Lithium-Ion de 240 kg, le E-Up! Concept affiche un poids total de 1.085 kg.Elle peut rouler à 135km/h et se recharge en 5 heures sur un système de recharge fonctionnant à 230 V.


Tout comme la Toyota iQ cette petite puce est construite sur la base de 3+1 ce qui permet de donner un espace arrière suffisant.
Salon Francfort 2009 - Volkswagen E-Up! ConceptSalon Francfort 2009 - Volkswagen E-Up! Concept


Ce salon présente en tout les cas un grand nombre de voitures électriques ou hybrides qui préfigurent ce que seront nos villes et routes sous 2 ans,faites votre choix !
Repost 0
Published by bruno - dans news
commenter cet article
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 21:28
Pour tous les amateurs de produits écologiques et respectueux de la planéte,le site www.decodurable.com
baisse le tarif de ses frais de port.
Ces derniers passent donc de 6.99€ à 5.90€  pour tous le mois de Septembre.
Il s'agit là d'une piste interressante pour tous ceux qui veulent diminuer le prix de la taxe carbone !
reservation_home
Repost 0
Published by bruno - dans news
commenter cet article
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 20:41

En cette rentrée des classes, le site de vente de produits eco-design www.decodurable.com vient de mettre en ligne son nouveau logo.
Toujours avec ses superbes tons doux de vert,de bleu et de chocolat il reste également fidèle à ses arabesques .
Les deux "D" de decodurable sont toujours suspendus dans l'espace mais ils s'entourent à la fois du nom du site "decodurable.com" mais se voient également habillés d'arabesques à la dominante bleue.
 

www.decodurable.com

Repost 0
Published by bruno - dans news
commenter cet article

Follow Decodurable on Twitter