Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 22:13

Trier ses déchets c'est une nécessité pour la planéte ,mais pas toujours simple à mettre en oeuvre

Pourtant il existe différents systémes qui permettent de trier facilement les différents déchets et certains en plus sont beaux !

Voici un petit tour d'horizon des systémes disponibles :

 

 

Ce systéme astucieux et peu couteux,vous permettra de transformer votre poubelle mono compartiment  en une poubelle de tri sélectif.

POUBELLE-SEPARATEUR-TRI-SELECTIF.jpg

 

Un cabas durable compartimenté, lavable, destiné aux familles et célibataires organisés pour le tri des déchets et leur transport vers un espace de tri.
Idéal pour une consommation moyenne pour une famille pendant une semaine, soit environ 7 à 8 kg de déchets recyclables. Les déchets récupérés, ainsi que le sac ne peuvent pas se renverser!

9 compartiments intérieurs pour tri sélectif de 5 sortes de déchets

 

poubelle-tri-selectif-sakatri-noir.jpg

- 3 compartiments de 30L chacun pour trier verre / papiers / dechets alimentaires...
- chaque compartiment se différencie par une pastille de couleur à coller sur les modèles blancs et noirs (livrée avec la poubelle)
- 2 accès différents à la poubelle: un hublot pour jeter vos déchets et une porte pour changer le sac poubelle
- la poubelle Ovetto est équipée d'un compacteur à bouteille plastique et canettes situé sur le dessus de la poubelle
- facile d'accès grâce à son pied pivotant (peut se placer même dans un coin)
- cette poubelle est fabriquée à partir de plastique recyclé

 

poubelle-tri-selectif-Ovetto-Blanc.jpg

Set de 3 sacs à déchets recyclables pour trier facilement vos déchets.
3 sacs pour séparer le métal, le plastique et le papier.
- 1 sac vert avec le symbole papier
- 1 sac bleu avec le symbole bouteille plastique
- 1 sac orange avec le symbole boite de conserve
Des scratchs cousus sur les cotés de chaque sac permettent de les attacher ensemble.
Sacs à poignées.

sacs-tri-selectif-recycle.jpg

Repost 0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 08:17

jeu-de-societe-drole-de-dechets.jpg

 

 

Le tri sélectif ce n'est pas toujours simple ! On ne sait pas toujours dans quelle poubelle jetter et l'éducation des enfants à cette nécessité citoyenne et écologique est laborieuse ..

Mais tout va dorénavant être simple avec ce jeu qui va apprendre aux petits comme aux grands à trier ou à trier mieux en s'amusant .

Drôles de Déchets est un jeu très rigolo pour apprendre à mieux trier en s'amusant, idéal pour sensibiliser nos jeunes écocitoyens au tri des déchets et à la protection de la planète.
But du jeu:
A chaque tour de jeu, une carte "déchets" est retournée au centre de la table.
S'il s'agit d'un déchet recyclable à trier et que tu as la grande poubelle correspondante, saisis la carte le plus rapidement possible et jette "le déchet" à l'intérieur.
Attention à ne pas te faire doubler par l'un de tes adversaires, car l'un deux possède la mini-poubelle et peut alors te contrer !
Le joueur ayant jeté et trié le plus de déchets remporte la partie.
Contenu de la boite:
- 4 grandes poubelles en volume
- 4 mini poubelles
- 1 jeton "poubelle barrée"
- 47 cartes "déchets"
- 1 règle du jeu avec un guide pour bien trier
De 2 à 4 joueurs
Durée d'une partie : 15 min
Dès 6 ans
Fabriqué en EUROPE dans une démarche d'éco-conception.
En carton 100% recyclé, imprimé avec une encre végétale

 

Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 10:43

Pour la majorité des Français, le premier geste en faveur du développement durable reste le tri des déchets. Un geste qui peut paraître simple mais il n'est pas toujours facile de s'y retrouver.
Repost 0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 09:12

Ingré,dans l'agglo d'Orléans est devenue la  5ème ville en France à s'équiper d'un composteur électromécanique.

 

Ce composteur collectif est Installé à proximité du restaurant municipal et du marché. Il permet de transformer en compost les déchets alimentaires issus du restaurant municipal soit 700 repas servis par jour. Un compost qui répond à un label de qualité et qui pourra servir aux parcs et jardins de la commune. Il a aussi un atout pédagogique pour la sensibilisation des déchets produit par chaque habitant.

Le coût de ce composteur est de 53 695,91€, multi financé par des partenaires avec l'agglo à hauteur 19 000€,  l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie 18 966€ et le Conseil Général 5000€.

Pour un coût qui reste encore très abordable,ce composteur va éliminer par an des quantités de déchets qui auraient envahit poubelles,qui auraient nécessité des camions,donc des rejets de CO2 et qui au final auraient aussi surchargés un centre d'enfouissement .

Avec ce systéme,non seulement on produit un compost de qualité mais en plus l'impact sur l'environnement est immense.

 

 

 

 

Repost 0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 07:45
Voilà une illustration de la consommation folle que nous faisons des bouteilles en plastique et qui malheureusement pour la plupart se retrouvent à polluer rivières et océans.
Cette maison 100% réup a été construite en Argentine et elle se veut un outil de prise de conscience écologique et de prise de conscience sociale. Son créateur souhaite en effet sensibiliser sur les ravages de la surconsommation et la pollution,mais également prouver qu'il est possible de faire du recyclage "intelligent" .
Avec ses murs en bouteilles PET,son toit en briques de lait et de jus fruits et ses portes et fenêtres en boitiers CD il est est vrai que cette maison ne laisse pas indifférent.
Elle aura utilisé pour sa construction:
murs :1200 bouteilles
toit : 1300 briques de lait
portes,fenetres:140 boitiers CD
lit : 200 bouteilles


ET voilà quelqes photos pour juger du résultat:


plastichouse3plastichouse4
plastichouse5

Repost 0
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 10:08



Jeter moins pour payer moins

Pour réduire le volume des ordures ménagères, de nombreuses villes dans le monde ont recours à des mesures incitatives. Du côté de Bruxelles, Zurich ou San Francisco, cela fonctionne. Mais en France, le principe d'une taxe fixe crée une iniquité des progrès sont attendus. Amendes, sacs poubelles taxés, tri des déchets organiques... Petit tour des endroits où il ne fait pas bon mal trier ses poubelles.

 
En juin dernier, la municipalité de San Francisco votait la première loi du pays qui inflige une amende aux mauvais trieurs. Les éboueurs sont chargés de signaler les abus et au bout de trois avertissements, l'amende tombe: 100 euros pour les particuliers et petites entreprises et 1 000 euros pour les grandes entreprises. Les citoyens disposent de trois poubelles: une bleue pour tous les déchets recyclables, une verte pour le compost et une noire pour les autres déchets. San Francisco a le taux de recyclage le plus élevé des Etats-Unis avec 72%, alors que la moyenne nationale est autour de 30%.

 

D'autres villes se distinguent par une gestion exemplaire. Zurich est un modèle du genre. Depuis 1992, la ville suisse-allemande a mis en place une politique de gestion des déchets très stricte. Les seuls sacs poubelles autorisés, les "Zuri-sachs", se vendent très cher, entre 50 centimes et 3 euros le sac selon leur contenance. Les journaux doivent être jetés sous forme d'un ballot attaché par une ficelle. La collecte se fait deux, voire une seule fois par semaine pour les déchets non recyclables et à des dates bien précises pour les autres. En cas de non respect des règles, les Zurichois risquent une amende de 260 francs suisses (171 euros) dès la première infraction. Depuis 1992, la quantité d'ordures à Zurich a baissé de 40%.

 

Ce système de collecte dans des sacs municipaux obligatoires et payants existe également en Belgique, qui a lancé une campagne nationale en novembre 2008 pour lutter contre l'abandon de déchets dans l'espace publique. Les amendes sont élevées, de 50 à un million d'euros, en cas de pollution grave. "Je n'ai jamais eu d'amende", raconte Florence Le Bret, Française installée à Bruxelles avec sa famille depuis une dizaine d'années, "mais la collecte est beaucoup plus réglementée qu'en France. Nous devons acheter des sacs marqués au nom de la commune dans des supermarchés de notre quartier pour les déchets non recyclables. Je me souviens qu'en Flandre, en 1999, les pouvoirs publics avaient voulu imposer un nombre limité de sacs par foyer. Les gens se sont mis à resquiller parce que le système était injuste pour les familles nombreuses. Cette mesure a été abandonnée au profit de sacs payants en fonction leur contenance."

 

Le principe du pollueur-payeur obligatoire d'ici cinq ans en France

 

Autre solution pour réduire les déchets municipaux, celle du pollueur-payeur. Les citoyens paient une redevance en fonction des déchets qu'ils produisent. Cette méthode est de plus en plus répandue dans les municipalités scandinaves, suisses, allemandes ou encore hollandaises. "Le principe de payer pour ce que l'on jette a fait la preuve de son efficacité", souligne Hélène Bourges, chargée de campagne au Centre national d'information indépendante sur les déchets. "Mais en France, presque toutes les communes font payer une taxe fixe, qui n'a aucun rapport avec la quantité de déchets produite par les habitants. Elle est plutôt indexée sur la valeur foncière des habitations." Autrement dit, grande maison, grosse taxe. "Cela n'incite pas les gens à trier leurs déchets. Près de 50% de ce qui pourrait être recyclé ne l'est pas à cause de mauvaises pratiques de tri", conclut Hélène Bourges.

 

Dans le cadre du Grenelle de l'environnement, la décision a été prise d'obliger les collectivités, d'ici cinq ans, à faire en sorte que le financement de la collecte des déchets municipaux soit incitatif. Aucune solution n'est privilégiée mais le principe du pollueur-payeur pourrait s'imposer. Pour l'instant, seules 26 collectivités ont remplacé la taxe par une redevance incitative. A Besançon, par exemple, les habitants paient en fonction du volume de déchets non recyclables qu'ils produisent. "Depuis sa mise en oeuvre en 1999, ce système nous a permis de baisser de 10% le volume de déchets non recyclables collectés", souligne René Fleury, directeur de la gestion des déchets pour l'agglomération du grand Besançon.

 

Pourquoi ce type de redevance n'est-il pas plus développé en France? "Il faut une volonté politique et un gros travail de pédagogie pour que les gens acceptent de s'y soumettre", explique Hélène Bourges. "L'avantage de la taxe, c'est que les collectivités peuvent utiliser l'argent comme elles veulent. C'est un système très opaque. Avec la redevance, on doit s'arranger pour que l'argent récolté suffise à financer la collecte. C'est plus complexe à mettre en oeuvre mais aussi plus juste et transparent." Dans les cinq ans à venir,la France va devoir se pencher sérieusement sur ses poubelles.

 
Tiré du JDD

Repost 0
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 21:50

Tiré du figaro

Eco-Emballages juge qu'il faut simplifier la collecte pour augmenter le recyclage des déchets ménagers.

Avec un taux de tri de ses déchets ménagers de 63 %, la France ne s'en sort pas si mal : en 1992 il n'était que de 25 %. Mais le Grenelle de l'environnement affiche des ambitions tout autre. L'objectif est en effet d'atteindre le taux de 75 % en 2012. «Et ces 12 % supplémentaires sont les plus difficiles à atteindre», reconnaît Éric Brac de La Perrière, le nouveau directeur général de l'entreprise.

Simplifier le geste de tri va être un des objectifs prioritaires de l'entreprise. «Il existe aujourd'hui en France pas moins de 300 consignes différentes en fonction de la commune où l'on habite», poursuit le responsable. Faut-il imaginer un seul bac pour les emballages recyclables ? Faut-il développer le principe de la redevance incitative ? «Nous devons réfléchir en ayant en permanence à l'esprit l'économique et l'écologique.»

 

Les ruraux trient deux fois plus

 

Du côté des consommateurs, les efforts ne devraient pas être si compliqués à obtenir. Une énorme majorité de Français (87 %) placent le tri et le recyclage en tête des gestes prêts à accomplir en faveur de l'environnement. Il reste des réfractaires : les jeunes et les urbains. Les ruraux trient près de deux fois plus que les citadins. Pour les entreprises cela va se traduire par une haussede leur contribution. Celle-ci va s'accroître de 25 % l'an prochain. Actuellement le coût moyen est évalué à 0,6 centime d'euro par emballage. Simple logique : plus le taux de recyclage augmente plus la contribution augmente. Atteindre 75 %, cela suppose de collecter 500 000 tonnes supplémentaires par an.

En France, les coûts restent toutefois raisonnables. «Avec un coût moyen de 6,80 euros par habitant, les entreprises françaises versent une des contributions parmi les moins élevées d'Europe », note Éric Brac de La Perrière. La dépense est certes moindre au Portugal et en Tchéquie mais le taux de recyclage dans ces pays ne dépasse pas 40 %. Et si le taux de recyclage allemand dépasse déjà les 70 %, leur taxe est également très élevée (18 euros par habitants).

Après ses déboires financiers de l'an dernier liés à des placements financiers hasardeux, Eco-Emballages se devait également d'afficher une gestion exemplaire. «Nous allons diminuer nos frais de fonctionnement de 15 % en 2009», commente Éric Brac de La Perrière.

Repost 0
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 19:00


Vous ne révez pas ,c'est bien un cauchemar que vit cette rivière Bulgare !
Des tonnes de bouteilles plastique et des ordures sont à la surface de cette rivière Bulgare la Vacha
Une photo choquante qu'il faut diffuser pour pousser encore plus au recyclage ou encore mieux à ne plus utiliser de plastique
Repost 0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 20:54

Le bidon multi usage !

Le Trendy–tub est un accessoire déco multi-usage, il devient tabouret, table ou rangement selon vos envies.
Le Trendy-Tub est en fait un baril récupéré de l'industrie puis customisé par différents créateurs.
Ce modèle est réalisé par le créateur Fodil Seddiki installé à Barcelone.
Le trendy-tub est un baril en carton avec un couvercle métal.
Pratique le couvercle s’ouvre pour vous offrir un espace de rangement.



La gamme vient de d'élargir et se trouve sur www.decodurable.com
Repost 0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 16:10
Le site www.decodurable.com, nous offre encore une exclusivité.
Après les lances à incendie recyclées en ceintures,sacs à main ou encore en set de table voici le recyclage du cuir.
Le cuir une fois en fin de vie,était voué à la décharge ou bien à l'incinération .Un recycleur Anglais distribué en exclusivité par www.decodurable.com a mis au point un procédé de recyclage qui transforme de vieilles chaussures,ceintures ou tout autre objet cuir en objet de déco utile.
Le cuir renait en vide poche utile et déco.

Repost 0

Follow Decodurable on Twitter