Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 17:32

Les politiques hésitent toujours autant à mettre en place des plans d'actions visants à réduire la pollution et l'émission de gaz à effets de serres,sous prétexte que les preuves du réchauffement climatique ne sont pas là ou pas si évidentes .

 

A l'autre bout de la planète,l'Australie terre de tout les extêmes semble bien avoir mis en évidence ce réchauffement climatique ! Mise en évidence dramatique car les températures observées en 2013 sont les plus chaudes et de loin depuis 1910,et que les conséquences ,ce sont sécheresses et incendies .

 

«Depuis 1910, date à laquelle la collecte des données a commencé, 2013 est l'année la plus chaude», a indiqué le Bureau australien de la météorologie.

Le printemps a également été le plus doux jamais enregistré et seuls deux hivers avaient été plus cléments depuis 1910. Sur toute l'année, la température moyenne s'établit 1,2° au dessus de la moyenne générale. Ceci est aussi vrai pour toute la planète,mais en Australie les effets sont dévastateurs .

 

Le monde a connu cette année son mois de novembre le plus chaud depuis le début des relevés de températures en 1880, a indiqué l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).


Le mois dernier a aussi été le 37e mois de novembre consécutif et le 345e mois d'affilé avec une température moyenne dans les terres et à la surface des océans supérieure à celle du 20e siècle.

En novembre, la température moyenne dans les terres et à la surface des océans a ainsi atteint 13,68 degrés, soit 0,78 degré au-dessus de la moyenne du siècle dernier qui a été de 12,9 degrés, a précisé la NOAA dans un communiqué.

 

En ce début d'année 2014,où la France fait des prévisions de croissances très basses ,voici un rapport qui fait froid dans le dos :

 

D’un point de vue économique, Dara (oraganisation humanitaire)a calculé que le changement climatique amputait déjà la croissance mondiale de 1,6% et que ce chiffre pourrait doubler, pour passer à 3,2% en 2030.

 

Le-rechauffement-climatique.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Follow Decodurable on Twitter